Petite, je plaçais l’adjectif avant le nom, à l’anglaise, ce qui faisait dire à mes parents que j’étais déjà bilingue ! J’ai suivi cette vocation précoce jusqu’à la licence. Destination : l’enseignement.

Mais, éprise de liberté, j’opte finalement pour une maîtrise en audiovisuel et communication. Il faut dire que j’ai très tôt connu les plateaux de tournage. Rencontrer des artistes, les regarder travailler... ça me plaisait. C'était joyeux !

À l'issue de ma maîtrise, je travaille pendant 4 ans comme monteuse dans la société de production qui avait accueilli mon stage de fin d’études. Je monte des films à caractère pédagogique traitant pour la plupart de sujets sociaux ou liés aux fonctions de management.

Quelque temps plus tard, je découvre l’événementiel et la scénographie audiovisuelle. Je travaille alors comme assistante sur des conventions. J’assiste les réalisateurs dans les phases de préparation et je gère les aides visuelles.

M’est ensuite confiée la réalisation de sujets vidéo et d'info-décors pour des conventions ou des événementiels comme « Les nuits de feux de Chantilly » où je réalise les images projetées sur écrans gonflables et écrans d’eau.  

C'est à cette époque que je fais mes premières armes en tant que topeuse sur des conventions et scripte sur des directs multi-caméras.

Plus tard, je serai anglaise !