Le film documentaire a souvent croisé ma route professionnelle.  Le montage est le moment de création que je préfère.

En 2008, Sylvie Ditmann me propose de monter Les eaux mêlées, une œuvre documentaire personnelle de 65 minutes. J'ai pu vérifier à cette occasion que, si ma pratique des films de commande m’avait appris à me mettre au service d’une demande, je savais en tant que monteuse me mettre à l’écoute d’un auteur, au service d’un film.

Fin 2014, je suis la formation « Pratique du montage de film documentaire » aux Ateliers Varan.

Au même moment, je renoue avec le métier de topeuse, et depuis régulièrement, je toppe* des conventions d’entreprise, des événementiels et des livestream web...

Ces missions courtes et intenses sont un complément idéal à celles - souvent de longue durée - de montage. J'ai trouvé dans cette alternance un nouvel équilibre.

En français ou en anglais.  Avec l’adjectif avant le nom ou non !

PARCOURS

Vers un nouvel équilibre professionnel

Pendant une quinzaine d’années, je partage donc mon temps entre les expérimentations libres avec Akeway, la réalisation de clips promotionnels pour des compagnies de spectacle vivant et la réalisation de films de commande. Le reste du temps, je voyage.

Ma préférence ?... Réaliser des films de témoignages, des portraits sensibles, des histoires humaines, qui prennent le temps...

* coordination technique et conduite d’un show, d’un événement, d’un livestream

STÉPHANIE DENIEL

MONTEUSE & TOPEUSE